« 4 groupes sanguins, 4 régimes », Dr Peter J. D’Adamo

Publié le Samedi 7 janvier 2012 par Chantal

Dans « 4 groupes sanguins, 4 régimes – La solution personnalisée pour être en bonne santé, vivre plus longtemps et atteindre votre poids idéal », le médecin naturopathe américain Peter D’Adamo présente sa théorie passionnante mais controversée mêlant anthropologie, biochimie et diététique.

Nos besoins nutritionnels, l’activité sportive qui nous convient le mieux et même notre personnalité seraient étroitement liés à la genèse de l’apparition des groupes sanguins sur la terre. Ainsi, les individus du groupe sanguin O tiendraient de nos ancêtres les plus lointains, les hommes de Cro-Magnon. Forts, autonomes, ce seraient des leaders-nés dont le métabolisme très performant est adapté à une alimentation riche en protéines animales. Dans le monde moderne, les problèmes de surpoids sont fréquents chez ces grands carnassiers. Pour perdre des kilos, il leur est recommandé d’éviter en particulier le blé, le maïs, les haricots rouges, les lentilles, le chou, le chou de Bruxelles, le chou-fleur et les feuilles de moutarde. En outre, ce chasseur dans l’âme aurait besoin d’une activité physique intense pour éviter les problèmes de surpoids.

Les individus du groupe sanguin A tiendraient des premiers cultivateurs et seraient plutôt sédentaires, coopératifs et respectueux des lois. S’adaptant bien aux changements diététiques, le régime végétarien serait cependant ce qui leur convient le mieux et leur alimentation devrait être composée surtout de légumes, de tofu, de crustacés, de céréales, de légumes secs et de fruits. Pour maigrir, les individus du groupe A devraient éviter la viande, les laitages, les haricots rouges, les haricots beurre et le blé. Les activités calmantes favorisant la concentration leur seraient les mieux adaptées.

Quant aux individus du groupe sanguin B, ils seraient les héritiers de lointains ancêtres nomades, équilibrés, adaptables et créatifs. Omnivores, ils s’adapteraient aisément aux changements diététiques et seraient les seuls à bien tolérer les laitages. A noter cependant qu’il leur est recommandé d’exclure complètement de leur alimentation le poulet qui aurait des effets toxiques pour eux. Pour maigrir, il leur est recommandé d’éviter le maïs, les lentilles, les cacahuètes, les graines de sésame, le sarrasin et le blé. Leur programme sportif idéal serait composé d’activités physiques modérées favorisant l’équilibre mental.

Enfin, le cas des individus du groupe AB, le plus récent, serait encore une énigme. D’après l’auteur, ces derniers seraient aussi rares et mystérieux que doués de charisme. Conçus pour le monde moderne, ils combineraient les avantages du groupe A et du groupe B, et contrôleraient le stress caractéristique de leur époque par la spiritualité et l’énergie créatrice. Leur profil nutritionnel les autoriserait à manger un peu de tout mais avec modération. Pour maigrir, ils devraient éviter la viande rouge, les haricots rouges, les haricots beurre, les graines, le blé et le sarrasin. Côté sports, ils tireraient profit d’un programme associant activités calmantes et activités physiques modérées.

Note à propos de l’auteur :

Diplômé de l’université de Bastyr (Seattle, USA), le Dr. D’Adamo a poursuivi dans les années 1980 le travail entamé par son père sur le rôle du groupe sanguin dans la biochimie des organismes humains. Son livre est le fruit de six années de recherches en matière de médecine et d’anthropologie et d’observations cliniques. Plus d’un millier d’articles et de rapports scientifiques ont fourni la base de sa théorie, qu’il présenta pour la première fois lors de la convention annuelle de l’association des naturopathes américains en 1989. Le titre original de son livre est « Eat Right for Your Type » (traduction française : « 4 groupes sanguins, 4 régimes», 439 pages, Michel Lafon).

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Leave a Reply