Archive for the ‘Beauté & Bien-Être’ Category

Les sept piliers de la méthode Pallardy pour maigrir (suite)

Publié le Samedi 11 février 2012 par Chantal

5. Pratiquer la gymnastique des deux cerveaux

La gymnastique des deux cerveaux est basée sur des mouvements imaginaires inspirés des gestes naturels, quotidiens et oubliés de la vie à la campagne : couper du bois, tirer de l’eau d’un puits, tirer des cordes, enfoncer des piquets, pousser, tirer, écarter ou soulever des charges lourdes. Ces actions physiques permettraient d’éliminer stress et agressivité, d’effacer l’angoisse et de calmer le système nerveux central et procureraient à celui qui les pratique un mieux-être psychologique qui aide à perdre du poids. Les retombées positives de la gymnastique des deux cerveaux seraient les suivantes :

  • élimination de la cellulite autour du ventre, des cuisses, des hanches et de la taille
  • perte de kilos superflus, affinement et musculation non seulement de la sangle abdominale mais du corps dans son ensemble
  • ventre plat et renforcement du « grand droit », le muscle qui relie le sternum au pubis (la fameuse « tablette de chocolat »)
  • fin des problèmes digestifs et de la constipation
  • chute du taux du mauvais cholestérol
  • préparation psychologique et physique à tous les sports
  • réduction des états anxieux et dépressifs

6. La pratique d’automassages

Les automassages du ventre et de la tête combinant effleurages, pressions, pincer-rouler, malaxages et pétrissages contribueraient à la perte de poids.

7. La pratique de la méditation abdominale

Pratiquée couramment en Orient, cette forme de méditation requiert que l’on concentre ses pensées sur… son ventre !

 

Voir le début de cet article

Les sept piliers de la méthode Pallardy pour maigrir

Publié le Samedi 11 février 2012 par Chantal

Pierre Pallardy, osthéopathe, diététicien et auteur du livre « Et si ça venait du ventre » propose une méthode originale en sept points pour perdre les kilos superflus et retrouver santé et forme.

1. Réapprendre la respiration abdominale

Nous avons perdu la respiration naturelle de la prime enfance et ne respirons qu’à moitié… Jusqu’à l’âge de 2 ans, l’enfant respire par les poumons et le ventre, « Puis il entre dans le monde du stress, de la peur, des émotions, et accélère son rythme respiratoire. La respiration naturelle spontanée, animale, profonde, de la prime enfance disparaît au profit de la respiration sociale », explique l’auteur.

2. Une prise alimentaire lente et régulière

« Manger nerveusement, sans appétit et sur le pouce, à tout moment, est une erreur capitale », ajoute-il. Il faut respecter son horloge biologique qui demande trois, quatre voire cinq repas par jour selon l’activité physique.

3. Faire attention au choix des aliments

« Nous sommes ce que nous mangeons ». Nous consommons en moyenne 30 tonnes d’aliments et 50.000 litres de liquide dans le courant d’une vie. Tout notre comportement est affecté et conditionné par le choix des aliments. D’après Pierre Pallardy, il faut oublier tout régime fondé sur la suppression d’un ou plusieurs aliments ou nutraliments fondamentaux (lipides, glucides et protides). Citant le médecin Paracelse il ajoute « Rien n’est poison, tout est poison, c’est la dose qui fait le poison ».

4. Trouver son « sport-plaisir »

La pratique modérée d’un sport d’endurance ou d’une activité physique que nous aimons, sans forcer, à rythme cardiaque constant pendant un minimum de 45 minutes favorise une meilleure oxygénation du sang, le renforcement du système respiratoire et un sommeil de qualité. Résultat : bien-être, humeur et apparence sont transformés, y compris la silhouette, naturellement ! En outre, l’introduction de courtes séances d’accélération dites « fractionnées » double l’effet du sport d’endurance. Par exemple : faire un jogging doux de 20 minutes suivi de 2-3 minutes de course rapide puis retourner à un rythme lent, et répéter ces accélérations 3 à 5 fois dans une séance de 45 minutes de sport d’endurance (jogging, natation, vélo, marche énergique). L’auteur conseille d’éviter le jogging intense qui épuise le corps et a un effet vieillissant et de pratiquer le sport pour lequel on éprouve le plus d’attirance selon un planning préétabli pour ne pas perturber le ventre (et de préférence un sport de plein air).

Lire la suite de cet article…

Bien dormir pour maigrir

Publié le Samedi 4 février 2012 par Chantal

L’accumulation des tâches diverses, le travail, les enfants, les courses, le ménage, … tout cela peut vraiment nous empêcher de dormir autant que nécessaire. Mais les experts sont unanimes sur ce point : bien dormir est indispensable pour perdre du poids. Il est absolument indispensable de veiller à la qualité et au nombre d’heures du sommeil quotidien.

Les gens qui sont privés de sommeil ont beaucoup moins d’énergie pour accomplir les diverses activités d’une journée normale. Le manque de sommeil a aussi un impact négatif sur la digestion. Les insomniaques et autres personnes qui sont privées de sommeil, comme les travailleurs de nuit, par exemple, ont une mauvaise digestion et leur systme digestif n’a plus la force de décomposer efficacement les cellules constitutives de leur alimentation, en particulier les hydrates de carbone. Elles ont aussi souvent tendance à manger plus…

La quantité d’heures de sommeil nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme varie d’une personne à l’autre. Avec l’âge, les besoins de sommeil diminuent généralement. Un nourrisson doit dormir en moyenne 16 heures par jour ; un adolescent, environ 9 heures. L’adulte a besoin de 7 à 8 heures de sommeil pour être au meilleur de sa forme. Certaines personnes sont en pleine forme avec des nuits d’à peine 5 heures, d’autres ont besoin d’une dizaine d’heures. Nous avons pour la plupart une idée du nombre d’heures de sommeil idéalement nécessaires pour nous sentir rafraîchis et pour accomplir nos tâches quotidiennes de manière efficace. Mais en même temps, nous tirons souvent sur la corde… nous nous priverons de ce repos quotidien indispensable et tenterons de compenser pendant le weekend ou au cours des vacances en dormant une bonne partie de la journée. Ce n’est pas vraiment l’idéal lorsqu’on souhaite perdre du poids…

Si vous éprouvez des difficultés à vous endormir, essayer d’abord de suivre les quelques recommandations qui suivent avant de passer au grands moyens :

  • Ne prenez pas votre dernier repas de la journée trop tard (au plus tard deux heures avant de vous coucher), évitez les repas trop lourds ou trop arrosés le soir
  • Prenez une tisane avant de vous mettre au lit (camomille, verveine, tilleul, etc) et évitez le café et le thé en soirée et même à partir de 15 heures.
  • Faites un peu d’exercice avant de vous coucher (une promenade digestive, par exemple) mais sans excès. Un effort physique trop important juste avant d’aller au lit vous stimulera et vous empêchera de dormir.
  • Ne passez pas trop de temps devant la télévision en soirée car cela peut engendrer nervosité et agitation, peu propices au sommeil.
  • Pratiquez une technique de relaxation (respirations profondes, méditation, …), surtout si vous avez tendance au stress.