Choisir son activité physique selon son groupe sanguin

Publié le Mercredi 18 janvier 2012 par Chantal

Pour être bien dans sa peau et retrouver son poids idéal, un régime alimentaire sain et adapté au groupe sanguin ne suffit pas. Un programme sportif sur mesure reflétant notre profil biologique est essentiel. C’est une question de gestion du stress qui remonterait à nos ancêtres, les hommes des cavernes…

Le bien-être ne résulte pas seulement de ce que nous mangeons, mais aussi de la manière dont notre organisme assimile les nutriments fournis par notre alimentation. Les utilise-t-il à bon ou à mauvais escient ? D’après le médecin naturopathe américain, Peter D’Adamo, auteur du bestseller « 4 groupes sanguins, 4 régimes » (titre original : Eat Right for Your Type), cela dépendrait du stress auquel nous sommes soumis et de la manière dont nous le gérons : « La façon dont notre corps réagit au stress et nos mécanismes de défense se sont développés et affinés au fil des millénaires écoulés depuis l’apparition de l’espèce humaine, mais ils demeurent gérés par cette alternative simple : faire face à ce qui nous effraie ou le fuir – mentalement ou physiquement ».

Alors que les situations de stress découlant de notre mode de vie moderne ne sont certes pas aussi dramatiques que celles vécues jadis par les premiers hommes (vous ne risquez pas de vous retrouver un jour nez à nez avec un tigre à dents de sabre prêt à vous dévorer), nous aurions tort de sous-estimer leur impact. Nos lointains ancêtres étaient confrontés à des situations de stress extrêmes mais intermittentes, telles faire face à un prédateur, à un cataclysme ou à une famine. En revanche, la société ultrasophistiquée dans laquelle nous vivons est une source constante de pressions aux effets souvent insidieux. Le manque de temps, l’exigence de performance, la surcharge d’information, le besoin d’être dans le coup, l’anxiété…tout cela contribue à créer chez l’homme moderne un état de stress chronique, bien plus néfaste, selon le Dr. D’Adamo, d’autant que nous sommes conditionnés socialement et culturellement pour brider les instincts naturels qui permettraient de l’évacuer.

Sous l’effet du stress, l’hypophyse (glande pituitaire) et les glandes surrénales sécrètent des hormones excitantes qui se mêlent au sang, le pouls s’accélère, le volume d’oxygène inspiré augmente pour mieux irriguer les muscles, le taux du sucre sanguin grimpe en flèche et l’on se met à transpirer. Toutes ces réactions biologiques nous préparent à combattre ou à fuir… Résultat ? Toutes nos forces sont mobilisées. Notre sang charrie plus d’hormones liées au stress que nous ne pouvons en utiliser. Si cet état se prolonge sans exutoire adéquat, notre organisme devient incapable d’assimiler correctement les nutriments essentiels et se charge en résidus toxiques.

Les experts s’accordent à dire que les déséquilibres liés au stress sont à l’origine de nombreuses maladies : ulcères, hypertension artérielle, migraine, asthme, affections cutanées, insomnie, mais aussi dysfonctionnements du système immunitaire, troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie) et maladies inflammatoires comme l’arthrite. De même, les problèmes de surpoids et de rétention d’eau sont souvent liés au stress.

Pour mieux gérer le stress et transformer celui-ci en force positive, le régime Groupe Sanguin propose un programme sportif intensif pour le groupe sanguin O, des activités physiques calmantes pour le groupe sanguin A, un programme sportif d’intensité modérée pour groupe sanguin B et le programme sportif mixte pour le groupe sanguin AB. Ces programmes constituent des compléments essentiels aux régimes alimentaires correspondants, dont ils renforcent l’efficacité.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Leave a Reply