L’aromathérapie pour soigner l’anorexie

Publié le Jeudi 9 février 2012 par Chantal

Associée à une psychothérapie ou à un accompagnement psychologique, l’aromathérapie peut s’avérer efficace pour soigner l’anorexie. L’on choisira pour le bain ou le massage des huiles essentielles qui remontent les niveaux d’énergie, soulagent la dépression et stimulent l’estime de soi. L’automassage est particulièrement recommandé car il encourage l’anorexique à se réconcilier avec son corps.

L’anorexie est une pathologie qui affecte essentiellement les jeunes filles et les femmes (90% des cas). Caractérisée par des anomalies du comportement alimentaire et l’auto-évaluation du poids et de la forme du corps, elle aboutit à une maigreur extrême parfois dangereuse. Pour les anorexiques, l’alimentation et les calories deviennent au quotidien une préoccupation obsédante. On diagnostique une anorexie lorsque le poids se situe à moins de 85% du poids attendu médicalement et qu’on constate une peur intense de grossir, une altération de la perception du poids et de la forme du corps, un déni de la gravité de la maigreur actuelle, et parfois une aménorrhée chez les filles et femmes (absence de 3 cycles menstruels consécutifs). Le traitement médical de l’anorexie comporte une prise en charge psychiatrique et la prescription d’antidépresseurs et de tranquillisants. Un séjour à l’hôpital est parfois souhaitable, et dans les cas les plus graves, l’on procède au gavage du patient par intubation.

Lorsque le patient reconnaît qu’il a besoin d’être soigné, l’aromathérapie peut se révéler efficace. Celle-ci doit toutefois être associée à une psychothérapie ou tout le moins à un soutien psychologique. L’objectif principal du traitement aromathérapique sera d’améliorer l’état mental de la personne anorexique. Des huiles essentielles contribuant à soulager la dépression et à donner de l’optimisme sont conseillées : bergamote, camomille (romaine ou allemande), jasmin, encens, néroli, lavande, rose, sauge scarlée et ylang ylang. Le genièvre aide à débarrasser l’esprit des pensées irrationnelles et négatives. Pour donner du courage : fenouil, genièvre, lavande, marjolaine, menthe poivrée, mélisse, poivre noir, rose, thym et myrrhe. Pour stimuler les niveaux d’énergie et combattre l’abattement : menthe poivrée, romarin, poivre noir et thym.

 

Les massages aromathérapiques peuvent aident l’anorexique à reprendre de l’assurance, à renouer le contact avec son corps et à (ré)apprendre à s’aimer. Il est particulièrement recommandé de l’encourager à pratiquer l’automassage. Voici deux recettes d’huiles de massage conseillées:

  • 10 ml d’huile de support (amande douce, noyau d’abricot, sésame ou pépins de raisin, par exemple)
  • 1 goutte de bergamote
  • 1 goutte de jasmin
  • 1 goutte de rose

ou

  • 10 ml d’huile de support (amande douce, noyau d’abricot, sésame ou pépins de raisin, par exemple)
  • 1 goutte de graine d’angélique
  • 1 goutte de néroli
  • 1 goutte de rose

Notez aussi que pour reprendre du poids, l’anorexique doit manger souvent et en petites quantités des aliments à haute valeur nutritive, riches en vitamines et en oligo-éléments. Un apport renforcé en zinc aidera à rétablir l’appétit et agira sur les symptômes psychologiques. Les aliments riches en zinc incluent les lentilles, les amandes, le tofu et les graines de citrouille, entre autres.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 1.0/5 (1 vote cast)
L’aromathérapie pour soigner l’anorexie, 1.0 out of 5 based on 1 rating

Leave a Reply