La chirurgie de réduction mammaire

Publié le Vendredi 3 février 2012 par Chantal

La mastoplastie mammaire de réduction est une intervention de chirurgie plastique dont l’objectif est de réduire le volume des seins. Elle peut être pratiquée à tout âge pourvu que la croissance soit achevée et qu’on ne soit pas enceinte. Les priorités du chirurgien sont, outre l’aspect esthétique du résultat postopératoire, sa pérennité, ainsi que le maintien de la capacité à allaiter et de sensibilité de la peau, du mamelon et de l’auréole.

La consultation préopératoire comporte un interrogatoire approfondi pour déterminer la gravité réelle du problème, les doléances et les souhaits de la patiente. Le chirurgien évaluera le résultat, les risques et surtout l’aspect de la cicatrice postopératoire, qui sera inévitablement visible, au moins partiellement. Certains chirurgiens utilisent des logiciels de simulation du résultat postopératoire mais ceux-ci ne seraient pas tout à fait fiables car l’apparence finale des seins dépend de nombreuses variables telles que la technique et le talent du chirurgien, l’âge de la patiente, l’élasticité de sa peau, la cicatrisation, le respect ou non des instructions à suivre pendant la période de convalescence…

L’intervention chirurgicale sera généralement précédée d’une série de tests dont une mammographie, une échographie et un test de grossesse (il ne faut pas être enceinte au moment de l’intervention). Dans la plupart des cas, l’intervention se déroule sous anesthésie générale ; une hospitalisation d’un ou de deux jours est requise. La durée de l’opération est de deux à quatre heures. La patiente est parfois opérée en position assise de manière à visualiser et de traiter au mieux la position normale du sein.

Le chirurgien plastique veillera non seulement à rétablir des proportions plus harmonieuses et à améliorer l’aspect esthétique du buste: il aura également pour objectif la pérennité du résultat et le respect de toutes les fonctionnalités du sein telle que sa capacité à allaiter et la sensibilité de la peau, de l’auréole et du mamelon (fonction érotique). Lorsque le volume de glande mammaire, de graisse et de peau à retirer est très important et dépasse un kilo et demi, il est parfois nécessaire de greffer l’auréole : dans ce cas, la capacité d’allaiter et la sensibilité de la surface de l’auréole seront perdues.

Les sutures sont réalisées avec des fils résorbables qui disparaissent après quelques semaines. Les seins sont ensuite maintenus soit par un pansement modelant, soit par un soutien-gorge spécial. Un drain est placé pendant deux jours.

Les douleurs postopératoires sont relativement modérées, ne durent que quelques jours et se produisent surtout à l’occasion de certains mouvements des bras. Il faut compter une période de convalescence d’une à deux semaines avant de reprendre le travail. La cicatrisation requiert une dizaine de jours et le port d’un soutien-gorge spécial est recommandé pendant deux mois. Le résultat final du remodelage des seins est obtenu en six mois et celui des cicatrices, en un an à un an et demi. Il est durable dans le temps (trente ans et plus, d’après les études). Les grossesses et l’allaitement ne l’altèrent pas mais il est généralement recommandé d’attendre un an si possible avant d’avoir un enfant au risque de voir s’élargir ou brunir les cicatrices et se relâcher les tissus. Cependant, il est important de porter un soutien-gorge pendant la journée et de maintenir un poids égal: les prises de poids importantes et les yoyos de prise et de perte de poids successives sont à éviter absolument. Une exposition des seins au soleil pendant la période de cicatrisation est également déconseillée.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Leave a Reply