Les médicaments coupe-faim

Publié le Vendredi 10 février 2012 par Chantal

Deux types de médicaments coupe-faim existent sur le marché. Les premiers, inoffensifs, comportent des fibres qui gonflent dans l’estomac. D’autre part, les anorexigènes, principalement de type amphétaminiques sont, quant à eux, des suppresseurs d’appétit qui agissent sur le cerveau et peuvent s’avérer dangereux. Dans les deux cas, sans changement d’habitudes alimentaires et de style de vie, les éventuelles pertes de poids obtenues seront vite effacées…

Les suppresseurs d’appétit à base de fibres qui gonflent dans l’estomac n’ont pas d’effets néfastes pour la santé. Leurs inconvénients : en cas de système intestinal fragile, leur prise peut provoquer ballonnements, diarrhée et douleurs au ventre. Ils permettraient de perdre environ 1.5 kg en 4 semaines, et sont surtout utiles pour les gourmands qui ont tendance à manger trop pendant les repas. Il leur suffira d’en avaler quelques minutes avant le repas avec un grand verre d’eau, et leur appétit en sera considérablement réduit. Mais attention, ces coupe-faim n’ont aucun effet sur l’envie de grignotage… Ils contiennent généralement de la gomme de guar, de la gomme de xanthane ou du glucomannane (gomme de Konjac), et sont commercialisés entre autres sous les noms suivants : Dietoman, Guarline, Konjax 750, Konjac, Minapétil et Modéril.

Les anorexigènes sont des suppresseurs d’appétit agissant sur le cerveau. Leurs avantages : un amaigrissement facile. Mais leurs inconvénients sont multiples. Outre des résultats relativement modestes en termes de perte de poids, ils comportent de nombreux effets secondaires et contrindications. Les médicaments anorexigènes amphétaminiques ou à structure apparentée aux amphétamines (cités ci-dessous) ont été retirés du marché dans de nombreux pays en raison de leur caractère addictif. Attention, n’achetez pas ce genre de produits dans des pharmacies online, ne les consommez que sur avis médical et prenez garde à leur association avec d’autres médicaments. Notez aussi que des alternatives intéressantes existent aujourd’hui, notamment les nouvelles générations de médicaments anti-obésité tels le best-seller de la firme GlaxoSmithKline, Alli, vendu sans ordonnance et dont le mode d’action est très différent de celui des coupe-faim, puisqu’il agit sur l’absorption intestinale des graisses.

Anorexigènes (coupe-faim) agissant sur le cerveau :

Les Amphétamines

  • Substances apparentées aux stupéfiants
  • Diminuent l’appétit et retardent la survenue de la faim
  • Réduisent les besoins de sommeil (utilisées par les travailleurs de nuit, les étudiants, les artistes)
  • Effet euphorisant, génèrent une hyperactivité
  • Provoquent une dépendance : l’arrêt peut provoquer de la dépression

L’Amfépramone (ou sels de diéthylpropion)

  • Molécule à structure dérivée de l’amphétamine, avec effets excitants réduits (5 à 6 fois moins)
  • Médicament prescrit sous les noms suivants : Anorex, Modératan, Préfamone, Ténuate Dospan
  • Perte de 2.2 kg sur 8 semaines, en moyenne
  • Effets secondaires : bouche sèche, nervosité, insomnies, constipation, fatigue, vertiges, somnolence, sensation de tête vide

La Fenfluramine

  • Molécule dont la structure est dérivée de l’amphétamine
  • Diminue l’appétit ainsi que l’absorption des graisses, selon certaines études
  • En vente sous les noms suivants : Pondéral, Isoméride et Redux
  • Perte équivalente d’environ 2 kg sur 8 semaines
  • Entraîne fatigue, diarrhée, bouche sèche, anxiété, insomnie, maux de tête

La Phentermine

  • Dérivé de l’amphétamine
  • Usage a court-terme en association avec des traitements non médicamenteux (sport, régime alimentaire)
  • En vente sous les noms suivants : Adipex-P, Obenix et Oby-Trim
  • Pas de données sur la perte de poids obtenue
  • Effets secondaires : anxiété, excitation psychomotrice, sécheresse de la bouche, insomnies, tachycardie
  • Risque de dépendance

La Sibutramine

  • Structure apparentée à celle des amphétamines
  • Augmente la sensation de satiété
  • Commercialisé sous le nom de Meridia,  Reductil et Sibutral
  • Pas de données sur la perte de poids obtenue
  • Nombreux effets secondaires : insomnies, constipation, transpiration excessive, sécheresse de la bouche, maux de tête, palpitations, hypertension artérielle
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Leave a Reply